Jump to content

jerome

Import member
  • Content Count

    13
  • Joined

  • Last visited

About jerome

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. jerome

    E85

    En essayant de ne pas vous perdre avec trop de technique, je vais essayer d'expliquer comment fonctionne schématiquement la régulation du mélange sur les moteurs essence les plus courants (injection + sonde lambda à bande étroite): -dans le calculateur sont enregistrées des valeurs d'injection de référence (selon diverses conditions différentes) -les sondes lambda analysent l'oxygène à l'échappement et en déduisent si le mélange est trop riche ou trop pauvre (bande étroite : elles ne savent que dire "trop riche" ou "trop pauvre", elles n'ont aucune précision en dehors du point d'équilibre [mélange stoechiométrique]). -fonction du retour des sondes lambda, le calculateur injecte plus ou moins d'essence par rapport à sa référence pour compenser le fait que le mélange soit trop riche ou trop pauvre, et ce en temps réel. MAIS: -il y a des valeurs maximales de correction au delà desquelles le calculateur plafonne en correction. Selon le calculateur, cela affiche ou non un voyant au tableau de bord (sur les anciennes il n'y a pas toujours de voyant allumé). Mais il y a a minima un code d'erreur en mémoire. ==> première raison de ne pas se fier au voyant pour se dire que l'on roule sans danger pour le moteur avec l'éthanol -surtout, les sondes lambda sont désactivées en pleine charge (en gros, au delà d'environ de 70% d'enfoncement de la pédale d'accélérateur), car en cas de demande de forte puissance, il faut rouler plus un peu plus riche que le mélange stoechiométrique (équilibre). Les sondes lambda utilisées la plupart du temps, à bande étroite (car bien moins onéreuses que les large bande) n'ayant aucune précision en dehors du point stoechiométrique, cette fois le calculateur utilise "en dur" les données de référence qu'il a en mémoire (qu'il corrige éventuellement d'une valeur fixe de correction suivant les valeurs de correction qu'il y a dans les phases où les sondes lambda sont utilisées, mais là ça devient très compliqué et ça dépend des calculateurs) Conséquence, en pleine charge, on a encore plus de risque de rouler pauvre qu'en charge partielle, et surtout, on ne le saura pas, il n'y aura jamais de voyant allumé pour dire que l'on roule pauvre dans ces phases car les sondes lambda ne sont pas utilisées, il n'y a donc pas de retour d'info sur la richesse du mélange. ==> deuxième raison de ne pas se fier au voyant La principale conséquence de rouler trop pauvre est l'élévation de la température des gaz d'échappement et la fatigue mécanique qui va avec. Certains moteurs ne vont pas broncher pendant longtemps, d'autres peuvent aller jusqu'à la casse. A contrario, pour info, rouler avec une reprogrammation adéquate à l'éthanol a des avantages autres qu'à la pompe : -les gaz d'échappement sont un peu moins chaud à l'éthanol (je ne parle pas lorsqu'on roule trop pauvre comme décrit plus haut) -l'indice d'octane est plus élevé qu'au sans plomb, ce qui retarde fortement le risque de cliquetis (destructeur pour le moteur), ce qui permet d'augmenter l'avance à l'allumage jusqu'à un point de rendement du moteur supérieur par rapport à l'essence --> surconsommation limitée (ce que ne permet pas un 'boitier e85' car il ne corrige pas l'avance à l'allumage), couple augmenté.
  2. jerome

    E85

    Je ne sais pas sur ce moteur. Mais Mercedes fait parti des constructeurs avec lequel ça se passe généralement le mieux. Il y a rarement besoin de changer les injecteurs pour faire une reprog sans aller au delà des limites de fiabilité des injecteurs (duty cycle) et les démarrages à froid sont généralement très bons.
  3. jerome

    E85

    Bonjour, Si cela en intéresse certains, j'ai une bonne connaissance de l'e85. J'ai du bosser quelques centaines d'heures sur le sujet, analyser des cartographies faites par des professionnels, posé beaucoup de questions à 2 mappeurs spécialisés dans l'e85 que je connais etc. Je fais mes propres cartographies sur les moteurs BMW M52/M54/M62 (j'ai eu plus d'une dizaine de BMW avec ces moteurs, j'en ai encore 4 actuellement), avec analyse à la sonde lambda large bande (innovate LM-2). Je ne peux que vous conseiller ces 2 mappeurs pour l'e85 : Romain de Carprog dans le 77 Wesley de Wes'Mapping dans le 86
×
×
  • Create New...